Trouver l'amour quand on se dit moche, oui c'est possible

Moche et mal dans sa peau, peut-on vraiment trouver l’amour ? J’ai souhaité faire cet article à travers le souvenir d’un ami qui se trouvait toujours laid. Qu’est-ce que ça fait de se sentir laid et quels sont les effets sur notre entourage ? Est-ce que le fait d’être moche est réellement la cause de notre célibat ? Voyons tout cela…

 


1. Il était une fois… Les origines


 

J’étais en première année de licence et mon ami, appelons-le Stéphane, venait de trouver son premier CDI. On s’était connus deux ans plus tôt dans la même boite. Je débutait dans la communication et lui, finissait ses études dans la programmation. Je me rappelle me souvenir qu’il était d’une timidité maladive, et ne quittait jamais son écran. Par ailleurs, à notre première rencontre, quand ma chef me présenta pour la première fois à l’équipe, je n’ai eu le droit qu’un hochement de tête pour me saluer.

Tout ça pour dire que si je vous parle de lui aujourd’hui, c’est que nous sommes très vite devenu ami. D’une part, parce que le fait qu’il soit timide m’a permis de le « brusquer » un peu pour le faire parler, et d’autre part, qu’il appréciait simplement mon côté avenante qui, pour le coup, était mon moyen de défense face à ma propre timidité. Nous nous sommes donc suivis dans la même ville pour continuer nos aventures.

 

Dressons rapidement le portrait de Stéphane.

Stéphane s’est toujours trouvé très moche. C’était quelqu’un qui ne pouvait pas se regarder plus de 3 secondes dans le miroir. Il était très grand et fin, mais n’arrivait pas à s’assumer.

Stéphane pratiquait le badminton et appréciait le vélo. Depuis le temps que je le connaissais, il n’a jamais arrêté de me dire qu’il était trop moche pour sortir avec une fille.

 

 

Alors ? Que ‘est-il passé ? A-t-il pu sortir finalement avec une fille alors qu’il se trouvait moche ?
Avant de vous en dire plus, voyons d’abord ce que l’on ressent quand on se trouve moche.

 


2. Ce que l’on ressent quand on se trouve moche


 

Quand on se sent laid, qu’est-ce que l’on ressent vraiment ? A première vue, quand j’ai essayé de comprendre les sentiments de Stéphane, le fait d’être moche… Venait de tout. Physiquement il avait « une sale gueule », il était maigre, il était timide, ne savait pas faire la conversation…

Plus il me faisait remarquer ses défauts, plus il me faisait visualiser qu’il était moche. Autant je n’y prêtais pas une grande attention au début, autant je voyais ces défauts grossir au fur et à mesure qu’il me les démontrait !  😝

Soyez convaincu d’une chose ! De manière générale, tout le monde n’a déjà PAS les mêmes critères pour définir ce qui est moche. Ce sentiment émane de notre propre jugement intérieur en fonction de ce qui nous semble « plus parfait ». Cette image de laideur nous ait donné parce qu’on a décidé de suivre les valeurs de quelqu’un, de la société ou du nôtre, qui ne reflètent donc pas la réalité. Se sentir moche est donc psychologique.

Par conséquent, si on se dévalorise tout le temps, alors on se comporte comme tel. On se met à adopter le style, voire même à ne plus prendre soin de soi, parce qu’on ce serait convaincu de cette croyance limitante. Malheureusement, on ne fera que grossir nos défauts et convaincre les autres qu’on est moche, à notre insu. On se tire donc déjà une balle dans le pied.

 


3. La « conscience passive » qui valide qu’on est moche


 

Si on se dévalorise aux yeux des autres, en décrivant parfaitement pourquoi on est moche, alors effectivement il faut s’attendre à ce que les autres le valident également. Ils ne vont rien dire sur le moment, ne feront pas forcément attention ou vous diront peut-être le contraire. Mais, il faut savoir une chose, c’est que tout se joue d’abord au niveau de l’inconscient.

Par exemple, si quelqu’un vous déconseille un livre ou une musique que vous ne connaissez pas, sur le moment, vous allez l’écouter, sans vraiment y faire attention. Cependant dans votre inconscient, c’est acté que c’est effectivement déconseillé. Plus la personne vous démontrera que le livre est mauvais, plus vous allez vous dire que c’est fondé.

J’appelle ça la « conscience passive », on écoute sans faire attention mais on valide ça dans un coin de notre tête pour y revenir plus tard. Sauf que c’est le dernier souvenir que vous laissez aux autres. Quand ils vont vous présenter à froid aux autres, à des filles ou à des beaux garçons, ils vont forcément parler de leur dernier souvenir de vous. Votre image sera donc plus difficile à embellir et demandera plus d’efforts pour convaincre du contraire. Tout cela peut donc laisser la porte ouverte aux insultes, aux moqueries, aux dévalorisations en tous genres.

Et là, on arrive au point crucial où je voulais vous emmener.
Et pourquoi ne pas se dire qu’on est plutôt pas mal si notre opinion agit de la sorte sur « la conscience passive » des autres ?
Héééé ! Pas si con ! Me dirait Stéphane. Alors par où commencer ?

 


4. Se valoriser, se valoriser et se valoriser


 

Tout d’abord, pour convaincre les autres que vous n’êtes pas moche, forcez-vous à mettre en avant vos atouts physiques.
Stéphane par exemple, avait de beaux yeux verts qu’on pouvait voir à travers ses lunettes et de beaux cheveux châtains.
Pour les mettre en avant, je lui ai conseillé de choisir des vêtements qui mettront en valeur ses yeux par exemple.

Ça peut également être des atouts intellectuels : vous êtes incollable sur un sujet, vous adorez le théâtre, vous êtes le meilleur en badminton. Stéphane était pour moi le meilleur programmateur et designer que j’ai pu connaître. Tout ce qu’il faisait était très créatif, je le pense encore aujourd’hui vous voyez.

Il faut apprendre tous les jours à aimer une partie de soi. Ça à l’air facile dit comme ça, mais il faut se forcer à faire l’exercice. Faites une liste de vos atouts que vous aimez chez vous. Forcez-vous à aimer ce que vous êtes. Au lieu de vous morfondre sur vos défauts, posez-vous plutôt la question : « comment je peux faire pour mettre en valeur cette partie de moi ? ».

Et s’il arrive par malheur que c’est quelqu’un d’autre qui vous dit que vous êtes moche, son point de vue vous importe-t-il vraiment ?
Pour moi, c’est juste que vous êtes face à une personne complètement immature, qui s’assume encore moins que vous ! Ou qui a une image fausse d’elle.

 


5. Trouver la cause du malaise


 

Quand on se sent moche, il y a forcément eu un élément déclencheur qui nous a fait semer l’idée. Il faut alors creuser pour trouver la source du malaise. Revenons à mon ami Stéphane. Je me rappelle lui avoir demandé : « Mais Stéphane, pourquoi tu te trouves moche ? ». Il me demanda alors si je le trouvais séduisant… J’ai su très vite où il voulait en venir. Je lui ai répondu très sincèrement qu’il n’était pas mon style (donc à mon sens et non pas de manière générale). Et là, il me dit quelque chose de très intéressant : il n’avait jamais eu de copines.

Et là, on avait mis le doigt dessus. La source du problème se trouvait là

Selon une étude (Les 4 piliers du bonheur selon les neurosciences), quand on arrive à reconnaître et à nommer les émotions, on en réduit leur impact. Autrement dit, en reconnaissant la cause qui vous fait vous sentir moche, on arrive finalement à apaiser cette peur, de voir la vie plus positivement et d’évoluer. 

Apprendre à faire preuve de gratitude envers soi-même produit de la dopamine et de la sérotonine, les hormones du bonheur. Faire l’exercice de ne pas constamment s’auto-juger et de reconnaître nos atouts nous permet ainsi de nous sentir mieux. « Ajouter de la gratitude dans une “hygiène mentale” est une forme d’intelligence émotionnelle ». On est donc autorisé à faire preuve d’un peu d’ego dans ce cas.

 


6. Trouver l’amour en étant moche


 

Stéphane a finalement réussi, tant bien que mal, à trouver l’amour même en se sentant moche. Il avait surmonté sa peur de ne pas plaire en décidant, à ma grande surprise, d’aborder une fille malgré tout. Au niveau style vestimentaire, il avait tout revu et pris soin de son hygiène. Pour se sentir mieux dans son corps, il avait repris le sport et la muscu. Il avait retravaillé sa photo sur les réseaux sociaux en choisissant des photos de meilleure qualité et sous un plus beau profil. Il se posait les bonnes questions pour revoir comment il voulait paraître auprès des autres, pour que cela se rapproche au maximum de qui il était. Bref, il avait revu son état d’esprit de conquérant et de séducteur.

Puis, en même temps, il avait eu une bonne coach qui a su lui montrer sa vraie valeur. Bon, je fais preuve d’un peu d’ego, mais tout ça pour dire que pour se sentir bien, soyez entouré au maximum de personnes qui savent vous mettre en valeur. Ne vous sentez jamais obligé de suivre le point de vue d’une personne. Fréquentez des personnes avec qui vous pouvez mutuellement vous apporter de la gratitude, beaucoup de bonheur et des moments de complicité.

Et si un jour, il arrive que vous ayez une baisse de moral et que vous ressassez vos vieux défauts, pensez à cette histoire : 13 hommes se sont suicidés après avoir été rejetés par cette femme iranienne.

princesse iranienne, symbole de beauté en 1883
Princesse iranienne, symbole de beauté en 1883 à Téhéran

 

Et vous ? Vous sentez-vous moche au point de vous dire que vous ne méritez pas qu’on s’intéresse à vous ? 
N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour partager vos expériences en amour.

 


Pour aller plus loin…

Vous pouvez être intéressé par l’extrait gratuit : « Comment trouver l’amour quand on est timide ? », qui vous permettra d’avoir un aperçu du programme de coaching que j’ai spécialement mis en place. Laissez-vous guider par les 9 étapes pour apprendre à vous affirmer, sortir de la solitude et oser faire votre premier pas


 

A propos de l'auteur

Dominique - Coach en Amour & Relation
J'accompagne les personnes dans leur volonté de trouver l'amour. Sensible aux questions liées à l'affirmation de soi et à l'amour, je partage ma vision et mon expérience sur ces différents sujets à travers le coaching et le blogging.

Laisser un commentaire