Comme l’hiver et le mauvais temps sont de retour, voici une compile de 5 citations qui devraient vous remonter le moral. A travers l’histoire de leurs auteurs respectifs, redécouvrez le sens de chacune de leurs citations. Certains ont marqué l’histoire à leur manière et d’autres sont moins connus. J’ai donc trouvé ça intéressant de retracer leurs histoires afin de mieux comprendre leurs enseignements. Lisez ça avec un bon café, thé ou chocolat chaud dans une couette ou à côté du bon feu de la cheminée.

 

| Citation n°1 : « Commence par changer en toi ce que tu veux changer autour de toi » – GANDHI

 
Gandhi

 

Vous rappelez-vous de tout ce qu’a accompli Gandhi ? Remémorons-le-nous.

Gandhi a été le pionner du mouvement pour la défense des valeurs humaines et de la justice sociale. Gandhi était une figure emblématique en tant que dirigeant politique et guide spirituel indien. Par ailleurs, il était aussi Avocat. Ayant fait des études de Droit en Grande-Bretagne, il mit en place plusieurs actions qui initieront notamment le mouvement appelé : le « satyāgraha » (respect de la vérité et maîtrise de soi). Il s’agissait d’un mouvement de lutte contre l’oppression, basé sur la non-violence et le rejet de la peur. Par conséquent, il souhaitait forger une relation d’amour et de respect mutuel avec son prochain.

Ses actions pour la paix et la tolérance, inspireront les dirigeants du monde entier, ce qui conduisit l’Inde à l’indépendance. Il initia notamment des mouvements historiques pour son pays, comme l’aide des pauvres, la libération de la femme, ou encore la discrimination entre les castes. Son dernier combat fut pour la paix des religions entre hindous et musulmans, en entamant une énième grève de la fin. Il fut assassiné le soir du 30 janvier 1948 par un extrémiste souhaitant un nouvel état Hindou : « L’Hindouhistan« , au lieu de l’Inde. Son meurtrier fut jugé puis pendu.

 
Comment cela m’inspire ?

A travers cette citation, on peut mieux comprendre tout le travail intérieur que Gandhi a dû faire preuve pour surmonter sa colère contre l’injustice et les dysfonctionnements de son propre pays. Il était tellement impliqué qu’il allait jusqu’à mettre sa santé en jeu. En remontant dans l’histoire, Gandhi était victime d’actes racistes incessant de la part des blancs de l’époque. On l’obligeait par exemple à descendre d’un compartiment d’un train, en première classe. Par conséquent, cela explique pourquoi il menait ses mouvements avec tant d’engouement et de passion. Il ne pouvait avoir aucune prise sur ce qui se passait socialement, surtout dans une société hyper étroite à l’époque. Gandhi agissait, à son niveau, sur ce qu’il pouvait faire de mieux : diriger toute sa colère et sa haine sur des mouvements au nom de l’amour pour son peuple. Il souhaitait ainsi amener l’humanité à l’éveil, à travers des actes de paix, pour tenter de changer les mentalités. Une stature digne de son modèle : Jésus.

 
Comment s’en servir pour soi ? 

Cette phrase peut donc raisonner en chacun de nous comme un encouragement d’un point précis à travailler sur nous-même. En quoi on a envie de se battre aujourd’hui pour évoluer personnellement ? En quoi tel ou tel événement nous impacte, quelle est notre faille et comment peut-on agir là-dessus ?

Pour moi, cette phrase raisonne comme « ne cesse jamais de faire de ta vie une expérience d’éveil pour devenir la meilleure version de toi-même et, de ne jamais rien regretter ». Les amis, le temps est si précieux, prenons-en soin (oui, je suis nostalgique, c’est bientôt mon anniversaire).

   

| Citation n°2 : « Être à l’écoute de soi-même. Se laisser guider, non plus par les incitations du monde extérieur, mais par une urgence intérieure » – ETTY HILLESUM

 
Etty Hillesum  

 

Symbole d’amour et d’aventures passionnées, l’histoire d’Etty Hillesum m’a beaucoup touché. Juive, elle est morte à Auschwitz en 1943. Elle laisse derrière elle un journal et des lettres qui ont bouleversé des millions de lecteurs. Grande figure de la spiritualité contemporaine, elle était déjà bien consciente de son sort. Elle décida malgré tout, de se battre au nom de l’amour et de la vie.

Quand on lit les récits de l’histoire d’Etty Hillesum, on est tout de suite impressionné par sa capacité à avoir fait preuve d’une telle grandeur d’esprit. Elle écrit : « Je vais t’aider, mon Dieu, à ne pas t’éteindre en moi, mais je ne puis rien garantir d’avance. Une chose cependant m’apparaît de plus en plus claire, ce n’est pas toi qui peux nous aider, mais nous qui pouvons t’aider – et ce faisant nous nous aidons nous-mêmes. C’est tout ce qu’il est possible de sauver en cette époque et c’est la seule chose qui compte, un peu de toi en nous, mon Dieu… Il m’apparaît de plus en plus clairement, presque à chaque pulsation de mon cœur, que tu ne peux pas nous aider, mais que c’est à nous de t’aider et de défendre, jusqu’au bout, la demeure qui t’abrite en nous. »

Naît trop tôt, elle savait qu’elle ne pouvait pas agir contre les idéaux destructeurs de la société de son époque. Elle savait que son transfert pour les camps de concentration n’était plus qu’une question de temps. Malgré cela, elle décida de mener une existence de femme libre, prête à des audaces, amoureuse de la vie, avec ses histoires d’amour passionnées et complexes. Quand elle fut transférée aux camps de concentration, elle accepta simplement son sort. Son but : aider les personnes au camp à recevoir tout l’amour qu’elle pouvait encore donner avant de disparaître.

Elle nous quitte avec une très grande grâce en écrivant à la dernière page de son journal : « j’ai rompu mon corps comme le pain et l’ai partagé entre les hommes » et « Bien sûr, c’est l’extermination complète, mais subissons-la au moins avec grâce. » Maintenant, relisez ses écrits au deuxième paragraphe en ayant le point de vue d’Etty. En outrepassant la religion, voyez la femme de caractère qu’elle était, qui ne voulait que ressentir la vie, avec positivité.  
Comment cela m’inspire ?

Connaître l’histoire d’Etty apporte un aspect un peu plus humoristique à sa citation. On comprend qu’elle se fichait totalement de ce que la société voulait lui imposer. Sa priorité était de vivre sa vie comme elle l’entendait. Et si les circonstances faisaient qu’elle était obligée de subir une épreuve douloureuse, alors elle y allait avec la tête haute. C’était une vraie héroïne digne d’un Marvel ou d’un film de Quentin Tarantino (réalisateur du film « Kill Bill »).

 
Comment s’en servir pour soi ? 

Cette citation nous incite à vivre avec amour et positivité le moment présent. Peu importe les épreuves qu’on est amenées à vivre au cours de notre vie, il faut juste y aller la tête haute. Et puis, demain est un autre jour… Il est plus enrichissant de vivre ses propres aventures en accord avec ce que l’on a vraiment envie de vivre, que de rester et à faire ce que le monde extérieur nous impose.

   

| Citation n°3 : « Dans la vie, rien est à craindre, tout est à comprendre » – MARIE CURIE

 
Marie Curie

 

Femme scientifique dans l’âme, Marie Curie était passionnée de physique et des mathématiques. Son environnement familial, ainsi que ses mentors, l’on conduite naturellement à s’intéresser à ces sujets. Un de ses mentors deviendra par ailleurs son mari : Pierre Curie, grand spécialiste sur le magnétisme de la matière.

Marie Curie, est le symbole de la femme qui a su vivre de sa passion. Malgré un environnement plutôt masculin à l’époque, elle réussit à être la première femme à avoir reçu un prix Nobel (avec son mari) et, la seule à en avoir reçu 2 à ce jour. Elle est également la première femme lauréate en 1903, avec son mari, pour les travaux sur le radium.

Pionnière dans les différentes luttes pour la cause des femmes après la guerre, elle défend leurs places, en particulier dans le domaine des sciences. Elle devient une figure médiatique aux Etats-Unis. Malheureusement, elle nous quitte le 4 juillet 1934, suite à de trop longues expositions à des substances radioactives. Les dangerosités de la radioactivité étaient alors peu connues à l’époque.

 
Comment cela m’inspire ?

Marie Curie démontre à travers sa citation qu’il ne sert à rien d’avoir peur, ne serait-ce que celle de rester avec peu de connaissance finalement. Mathématicienne dans l’âme, son message est simplement de nous rappeler que toutes questions a sa solution à son problème. Il suffit juste de s’y pencher et de comprendre.

Je sais, cela paraît simple. Cependant, je pense qu’il faut plutôt le prendre comme l’importance de ne pas fuir ses problèmes et de les regarder en face, de les traiter. Si on fait l’autruche, on risque de garder nos peurs, ou nos croyances limitantes, longtemps sur la conscience et de stagner dans notre vie. On risque de renouveler l’expérience, encore et encore, jusqu’à ce que l’on comprenne une bonne fois pour toute qu’il faut… Une solution.

On nomme notre problème, on trouve des solutions et… On passe à autre chose tout simplement. Évoluer dans sa vie est indispensable pour pouvoir vivre une vie en accord avec soi-même.

 
Comment s’en servir pour soi ? 

Cette citation nous amène donc à penser que la curiosité est notre meilleure arme pour la compréhension de la vie. La soif de savoir, de connaissance, d’amour, doit nous guider à être plus ouvert au monde, vis-à-vis de nos ressentis et dans notre vie.

Rester éveillé nous permet de rester maître de nos choix. Il est triste de vivre une vie par obligation ou par fatalité. Ainsi, vivez votre vie en étant curieux, sachez encore être émerveillé par vos propres découvertes, sur ce que vous pouvez encore apprendre de vous, ou encore sur les enseignements à travers vos expériences.

Si un jour, vous vous ennuyez dans votre vie, cherchez à obtenir de nouvelles compétences, à participer à de nouvelles activités. Ne cessez jamais de vous former et de rencontrer des personnes qui partagent vos valeurs et passions.

   

| Citation n°4 : « L’intuition est une forme de vision, mais une vision dans laquelle l’intelligence s’allie à la sensibilité pour nous donner la connaissance complète » – OMRAAM MIKHAËL AÏVANOHOV

 
Omraam Mikhaël Aïvanohov

 

Philosophe et pédagogue bulgare, fondateur de la « Fraternité Blanche », Omraam Mikhaël Aïvanohov est également reconnu comme un des plus grands maîtres spirituels.

Pendant près d’un siècle, il dispense à ses disciples un enseignement de développement personnel basé uniquement à l’oral. Il développe une pensée vivante dans laquelle il prône l’amour, la fraternité universelle et cherchait sans cesse à sensibiliser sur la beauté de la terre. C’est en 1937 qu’il viendra s’établir en France. Omramm a exploré la nature humaine dans toutes ses dimensions : individuelles, familiales, sociales et planétaires. Il souhaitait faire prendre conscience des relations que tous devraient entretenir avec le monde qui l’entoure, nous seulement pour les humains, mais également pour la nature et l’univers entier. Il incite ainsi à faire un travail spirituel, d’introspection pour être plus en phase avec son environnement. Ils décrivaient chaque être humain comme « membre de la grande famille humaine et citoyen du cosmos ». S’il y a une chose à retenir sur Omramm Mikhaël Aïvanohov, c’est qu’il souhaitait que le monde vive en harmonie, ensemble dans la paix et la fraternité, sans distinction de race, de nation, de religion et de classe sociale. Il meurt le 25 décembre 1986 à Fréjus.  
Comment cela m’inspire ?

Omramm m’inspire comme un grand sage, avec des paroles qui nous parlent à tous les niveaux. Ses pensées décrites en détails sur cet article : « Omraam Mikhaël Aïvanohov » nous montre qu’effectivement, il était porteur de messages d’amour, d’espoir et d’enseignements personnels.

Au niveau de son message, je pense donc que l’intuition a sûrement dû être son meilleur guide pour visualiser la manière dont il pouvait comprendre le monde et ainsi trouver ses réponses. La sensibilité qu’il décrit devait être son amour pour la vie et son besoin vital de lui rendre hommage.

Ainsi, je pense qu’il souhaitait nous montrer l’importance de visualiser notre rêve, notre but à atteindre. L’intelligence serait donc notre capacité à chercher au fond de nous, les moyens de les réaliser, en nous mettant comme ligne de conduite le respect de notre « sensibilité », c’est-à-dire de nos valeurs, la raison de ce pourquoi l’on se bat.

 
Comment s’en servir pour soi ? 

Cette citation est pour moi très inspirante. Elle encourage à ne jamais perdre de vue ses rêves et surtout, de ne jamais cesser d’en avoir. Sans rêve, nous serions comme des espèces de zombies, « mangeant » le rêve des autres en n’oubliant que, effectivement ce n’est donc pas le nôtre.

L’intuition m’a toujours permis de rester inspiré, de trouver de nouvelles idées, de savoir quoi faire au bon moment. Il suffit que je la connecte à mes valeurs : évoluer et aider les autres dans l’amour, pour que je puisse essayer de trouver par moi-même comment faire pour y arriver.

Peut-être que mon ressenti pourra également vous parler et vous inspirer pour trouver vous aussi, vos propres moyens pour vous accomplir.    

| Citation n°5 : « En toi, il existe plus de bon que de mauvais. Où poses-tu ton regard ? »  – RÉGIS CARLO

 
Régis Carlo

 

Régis Carlo est coach de vie, ou « mentor » comme il aimerait plutôt qu’on le nomme. Il exerce son activité au Canada. Considéré comme un influenceur de pensées, nouvelle génération, Régis Carlo partage sa vision et sa passion pour l’humain.

Petit, il fut ce confident, celui qui remontait toujours le moral des autres. C’est pourquoi, il décida de se former aux métiers du coaching. Ses années d’étude lui permirent d’apprendre l’éthique du métier, celui du respect des lois pour ne pas confondre le coaching / mentorat avec la psychologie.

Suite à une maladie, il remit sa vie à plat. Il décida de mieux se concentrer sur lui-même et de revenir à plus de simplicité. C’est à ce moment que lui vient l’envie de partager ses pensées, ses découvertes avec les autres, par la rencontre et l’écoute. Il évolue ainsi personnellement et professionnellement en continuant d’apprendre, de se former et d’évoluer à travers ses rencontres.

 
Comment cela m’inspire ?

Régis Carlo m’inspire car, à travers sa citation et son histoire, je me retrouve un peu. Depuis l’enfance, je suis également cette personne qui allait naturellement vers les autres, pour les aider à mieux s’intégrer, à aller mieux. Ado, j’aimais également réfléchir sur les aspects de la vie. J’étais souvent confrontée à la dépression. Je détestais plus que tout l’injustice, puisque j’étais malheureusement victime de racisme. Cependant je refusais de me laisser abattre et surtout, de me considérer comme une victime. Je me suis toujours battue au nom de l’amour pour qui j’étais et, du respect des valeurs humaines. Ces expériences m’ont fait grandir un peu plus vite. J’avais déjà conscience, à mon jeune âge, que ce que je vivais n’était qu’une expérience à surmonter.

Par ailleurs, je développais cette fâcheuse tendance à remonter plus souvent des faits négatifs de ma vie. C’était comme une sorte d’auto-défense pour me pousser à me botter les fesses et donc, de me forcer à évoluer plus vite.

Cette citation me parle comme l’importance de ne jamais oublier de se remémorer toutes les choses positives qu’on a pu accomplir dans la journée. Ne jamais oublier de se féliciter pour chaque avancement dans notre vie, même le plus minime. Pour moi, cette citation fait exprimer la petite voix en moi qui me dit de toujours prendre la vie du bon côté, en mode aventure libre.

 
Comment s’en servir pour soi ? 

Pour moi, cette citation nous incite donc à voir toutes les choses positives autour de nous. Faire taire un peu notre mental pour ouvrir un peu plus notre cœur. Elle nous encourage à ne jamais perdre de temps à essayer de comprendre pourquoi les choses se passent-elles ainsi. Plutôt à nous faire agir dans le présent sur le « qu’est-ce que je fais maintenant ? ».

De cette manière, inutile de reculer et de ressasser les mauvaises choses. On dit stop à la frustration et aux découragements. On se concentre sur les bonnes choses qu’on souhaite développer.

  Avez-vous également des citations qui vous marquent personnellement ou qui vous inspirent sur un travail intérieur actuel ? N’hésitez pas à me laisser vos impressions, témoignages… En commentaires. Merci de m’avoir lu et à très bientôt pour de nouvelles journées anti-déprime !  

A propos de l'auteur

Dominique - Coach en Amour & Relation
J'accompagne les personnes dans leur volonté de trouver l'amour. Sensible aux questions liées à l'affirmation de soi et à l'amour, je partage ma vision et mon expérience sur ces différents sujets à travers le coaching et le blogging.

Laisser un commentaire